SMart BE
Portrait de Loïc Nebreda
Creativespot: Lavallee

Masques pour le théâtre.

Formé à l’école Lecoq à Paris, il suit une initiation aux techniques de fabrication de masques en cuir auprès de la famille Sartori : lignes, plans, économie d'effets. Encore aujourd'hui toutes ces notions continuent d'être fondamentales dans son travail. Pour autant son travail s'est rapidement éloigné de la commedia dell'arte . En premier lieu, la découverte du travail de Werner Strub lui ouvre la possibilité d'une recherche où l'utilisation des matières, le traitement des couleurs et la notion même de masque sont des territoires ouverts, à explorer. Puis la confrontation à l'écriture de certains auteurs (notamment Ghelderode, Brecht, Heiner Müller) et la collaboration avec une jeune génération de metteurs en scène le conduisent à la recherche d'une sculpture généralement éloignée des registres du grotesque, en repartant de la question du visage, de sa dimension insaisissable, des problèmes que soulève sa représentation. Il continue de chercher des solutions techniques au croisement de matières brutes (tissus, fibres végétales, fils) et composites (silicones, thermorésines). En 2009, il reçoit le prix “Talents d'exception-Pour l’intelligence de la main ” de la fondation Bettencourt Schueller à Paris.